ALICE: favoriser la prosocialité dans les lycées

Le nom complet du projet est «ALICE - Adapter l'apprentissage dans des communautés et un environnement inclusifs». Le projet se déroule en 2018 et 2019.

Objectif

L'objectif du projet ALICE est de mettre à l'échelle, d'évaluer la pertinence, l'efficacité, l'impact et l'évolutivité, et de diffuser dans un contexte européen plus large, une approche basée sur la prosocialité qui a déjà été expérimentée dans certaines écoles primaires locales en Italie, en Grèce, à Malte, France, Espagne et Slovénie, dans le cadre d'un projet intitulé PRO-SAVE (Prosocialité contre la violence et l'exclusion) financé dans le cadre du programme Daphné III de la DG Justice -Liberté et Sécurité (JUST / 2009-2010 / DAP3 / AG / 1224 - 30-CE-0386820-18), et coordonné par la Fondazione Centro Studi Villa Montesca, qui a eu de très bons résultats en termes d'impact.

Pro-socialité

Dans le projet, le concept de «prosocialité» est central. La prosocialité est l'opposé du comportement égoïste; il est défini comme récompensant eux-mêmes et leurs partenaires en même temps. Le projet ALICE entend expérimenter des pratiques pédagogiques et pédagogiques sociales axées sur la prosocialité.
Le projet part de l'hypothèse que les principales raisons des comportements d'exclusion sociale sont liées aux différences ethniques, religieuses et sexuelles. Afin de promouvoir la diversité culturelle et personnelle en tant que valeur, le projet crée une liste d'instruments pédagogiques pratiques. Ceux-ci peuvent être utilisés par les enseignants, mais aussi par d'autres qui ne sont pas formellement considérés comme des éducateurs.
La prosocialité peut favoriser l'acquisition de compétences sociales et civiques, la compréhension et l'appropriation des valeurs fondamentales, favorisant ainsi le respect mutuel et le dialogue interculturel, la prévention de la violence et de l'extrémisme violent et la lutte contre les attitudes intolérantes, la xénophobie et la discrimination pour tous les motifs.
Le programme prosocial est basé sur la définition d'objectifs communs et la coopération entre les étudiants qui est favorisée par l'augmentation de l'empathie, des réponses émotionnelles et du respect mutuel. Le comportement prosocial peut comprendre le tutorat d'autrui (d'un milieu différent), l'intervention pour aider les autres, ainsi que l'apprentissage et l'application de compétences en résolution de conflits. Tous ces éléments sont des mécanismes efficaces pour réduire les préjugés et apprendre un comportement pro-social et aidant.
L'approche du projet se concentre sur la «narration biographique» par les étudiants. Raconter des histoires avec des connaissances cognitives et émotionnelles peut conduire à accepter ou à refuser la diversité.

Produits

  1. Un manuel prosocial sera élaboré pour fournir aux enseignants des outils pédagogiques pratiques pour créer une pédagogie sociale de la communauté.
  2. Un réseau de communautés éducatives locales (CE) pour promouvoir l'inclusion sociale, lutter contre la discrimination et échanger des expériences. Le rôle des CE est de créer un «village éducatif» où tous les membres sont appelés à contribuer à l'éducation des jeunes.
  3. À la fin du projet, un «Soutien à la réforme des politiques» sera publié afin de proposer un ensemble de recommandations aux décideurs politiques pour lutter contre la discrimination à travers l'approche prosociale.

Partenaires

Les partenaires du projet sont:

  1. FONDAZIONE HALLGARTEN-FRANCHETTI CENTRO STUDI VILLA MONTESCA
  2. CENTRO PER LO SVILUPPO CREATIVO DANILO DOLCI
  3. DOCUMENTA CREACIONES MULTIMÉDIA AVANZADAS SL
  4. Stichting L'Alliance mondiale pour l'éducation LGBT
  5. PERIFERIAKI DIEFTHINSI PROTOVATHMIAS KAI DEFTEROVATHMIAS EKPAI
  6. CENTRE D'ETUDE DE LA DEMOCRATIE

Publications